Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guerre d'indochine

  • Ce que l'on vous a toujours caché sur la guerre d'Indochine

    Photo 264.jpg

    Bangkok le 16 novembre 2008,

    Madame, Monsieur,

    Notre jeune compagnie de théâtre basée à Bordeaux, soutenue par la ville de Bordeaux et qui joue ses spectacles de par le monde (Vietnam, Cambodge, Maroc, Turquie,...) a décidé d'adapter en 2006 au théâtre un texte difficile sur la guerre d'Indochine: Le roman de Stéphane Boudy l'avion musique (editions gunten). Un texte difficile pour tous les aspects qu'il dévoile, saviez-vous par exemple que:

    Des Politiques en 1945 ont raté la paix en ne négociant pas avec le chef politique Ho Chi Minh, un vietnamien qui habitait en France dans les années 20 et qui parlait plus de 5 langues... la paix était pourtant voulue par certains hauts-responsables et possible.

    D'autres ont sacrifié des milliers d'hommes à Dien Bien Phu en 1954 (après 9 ans de guerre) attendant d'hypothétiques accords diplomatiques à Genève... juste pour tenter de ne pas perdre la bataille et aller à ces négociations "en position de force"... pendant ce temps des milliers de soldats vivaient dans des trous boueux, abattus par la puissance de feu de l'ennemi, se battant à un contre cent... sans aucune chance de survie.

    Ces soldats étaient des militaires de carrière certes mais pour la plupart des officiers français désignés c'est à dire sans aucun autre choix que d'aller à la mort. D'anciens SS légionnaires se battaient au côté de résistants de 39-45, il y avait dans l'armée française plus d'un tiers d'Indochinois se battant contre leurs propres frères vietnamiens...

    Deux mois de bataille acharnée à Dien Bien Phu ont mis fin à 300 ans de présence française en Indochine. Aujourd'hui personne ne parle français au Vietnam (ou presque) contrairement au mythe bien présent dans les esprits.

    Des prostituées vietnamiennes se trouvaient aussi à DBP au plus fort des combats pour aider les médecins français à soigner des centaines d'hommes que l'on ne pouvait plus évacuer. Ne les ayant pas protégé au moment de la reddition du camp elles ont été immédiatement exécutées par le vietminh.

    Nous pensons qu'il faut parler de cette guerre aux jeunes générations parce que la guerre est toujours un sujet d'actualité, parler de la guerre est important... la parole est déjà l'ennemie de la guerre.

    Vous trouverez ci-joint un dossier de presse de notre spectacle Indochine, n'hésitez-pas à nous contacter pour de plus amples informations.

    Sophie Dutheil
    Présidente

    Lien permanent Catégories : Spectacle INDOCHINE 0 commentaire