Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Article CRL Franche-Comté roman L'Avion-musique

medium_article_Avion-musique_CRL.jpg


Le dernier roman de Stéphane Boudy remue la vase d'une rivière, en plein milieu de la jungle indochinoise. Nous sommes en 1954 et on y suit la déroute de quelques soldats de l'armée française, contraints à s'éjecter de leur avion en pleine territoire ennemi. Ils devaient sauter sur Diên Biên Phu quand un tir nourri a supprimé une aile de leur appareil. Lors de leur mission précédente, le lieutenant Merlin et ses hommes avaient envoyé des tonnes de tracts à destination de la population vietnamienne. Le livre évoque leur fuite éperdue le long d'une rivière hostile et mêle les destins de quelques êtres échoués dans ce crépuscule colonial, tout près de la maison qu'occupe Hô Chi Minh, homme lettré et combattant d'exception, figure d'un idéal qu'éclaboussent le sang et la souffrance des victimes mais qui a su rendre une dignité à chaque homme de cette terre.

On peut lire L'Avion musique comme un roman d'aventures à économie, qui rappelle que la guerre n'est pas un grand théâtre, un grand spectacle, une confrontation divine mais une multitude de destins en rade et pleins de questions sans réponse. Mais il est tentant de le regarder au-delà comme une histoire de mots. Car la guerre qu'envisage Stéphane Boudy est bien une histoire de langue, de ferveur, d'évidences à peine dissimulées sous les sacs de paroles absurdes que les hommes se racontent. Ainsi Merlin n'arrête pas de mentir et de se mentir ; à sa femme, à ses supérieurs, à son subalterne qu'il menace de cour martiale au fin fond de la débâcle. À lui-même bien sûr. L'avion musique serait donc une sorte d'hommage rendue à la profondeur, à la force et à la beauté de la langue mise à mal par l'entreprise d'endoctrinement, de propagande ou de communication... Dans cette parabole au moins, la "parole vraie" est victorieuse. Car les tonnes de tracts ne pèsent pas lourd face aux discours que sait si bien enflammer Hô Chi Minh ; face aux quelques mots justes et authentiques que le grand homme prononcera en présence de Merlin.

Stéphane Boudy vit à Bordeaux. L'Avion musique est son troisième roman à paraître aux éditions Gunten, après L'Exuvie et Les Figurants.

Commande sur le site:
www.editionsgunten.com

Lien permanent Catégories : Spectacle INDOCHINE 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.