Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dvd

  • Engagez-vous, Rengagez-vous. Paroles d'Anciens d'Indochine (1945-1954)

     

    A l'occasion de la promotion du documentaire inédit "Engagez-vous, Rengagez-vous. Paroles d'Anciens d'Indochine (1945-1954)", réalisé par Stéphane Boudy et produit par la Compagnie du Barrage, vous pouvez désormais consulter le dossier de presse du film en ligne.

    engagez vous.jpg

     

    Dossier de presse

     

    Film documentaire inédit de jeunes engagés en Indochine, le choix du départ et leur aventure à Dien Bien Phu: la cuvette de l'enfer.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • Paroles d'Anciens d'Indochine

    engagez vous.jpg
    Sortie du DVD du film documentaire produit par la Compagnie du Barrage Engagez-vous Rengagez-vous Paroles d'Anciens d'Indochine.
    Un film à mi-chemin entre l'Histoire et la Psychanalyse. Parole dévoilée... interdite durant plus de 50 ans. Les témoins s'apaisent au fil du dialogue avec le réalisateur. Alors que le médicament soigne le symptôme, la parole soigne la cause du symptôme. Paroles d'Anciens d'Indochine : Parole libératrice.
    Disponible à l'adresse postale de la Compagnie, 15 euros l'unité, frais de port inclus pour les pays de l'U.E.
     

    SV100042.JPGEngagez-vous, Rengagez-vous Paroles d'Anciens d'Indochine

     La guerre d'Indochine (1946-1954).

    Pourquoi cette guerre a-t-elle été faite? Une reconquête coloniale après l'humiliation de 1940, tel était l'objectif de la France. L'Histoire répond à cette question. Pourquoi a-t-elle été perdue? Les analyses sont aussi nombreuses et justes à ce sujet. Nous savons pourquoi... le manque de moyens matériel et humain, la volonté politique défaillante d'une quatrième république instable, la tragique erreur de Diên Biên Phu: nous connaissons les raisons historiques. Par contre nous ignorons à peu près tout des acteurs de cette guerre: Qui étaient-ils? Quelles étaient les raisons intimes des hommes qui ont fait cette guerre?

    Loin des stéréotypes: celui du mercenaire par exemple, le film fait tomber un voile sur la guerre d'Indochine.

    Les anciens d'Indochine présentés sont des gens d'origine plutôt rurale et modeste, peu politisés. Il y a un officier supérieur, un sous-officier et deux soldats du rang. Certains rêvaient d'aventure. La prime d'engagement et le mythe de L'Indochine (de la vie facile et heureuse) étaient des attraits sérieux. Ils ne s'attendaient pas à un tel déferlement de feu et aux épreuves qu'ils ont connu.

    Le film montre l'insouciance de ces jeunes qui se sont parfois engagés à la simple lecture d'affiches de propagande croisées dans la rue, puis la peur et leur vie au contact de la mort. Ensuite le retour d 'Indochine et cet épisode de leur vie qui se devait d'être passé sous silence.

    Ces Anciens d'Indochine ont de 79 à 92 ans. Ils ont des difficultés à se souvenir ou marquent parfois une vive émotion. Ils ne veulent pas dire certaines choses. “Je suis parti en Indochine pour des raisons personnelles”... Le film interroge aussi le spectateur sur le rapport que l'on a au passé, sur la mémoire de ses actes et leur interprétation, une interprétation qui a pu changer avec le temps.

    Les entretiens portent une dramaturgie intrinsèque : Ces vieux n'ont plus 20 ans et ils avaient 20 ans au moment des faits. Ils aimaient l'Indochine et elle a été perdue et enfin, comme certains le répètent : "nous allons disparaître."

     

    Caporal Chef Vigier 1952 en poste à Laïchau.jpg
    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • Un documentaire en préparation

    DBP photo 2.jpg

    Avec le soutien d'un réalisateur-producteur de documentaires parisien, de techniciens bordelais et de l'auteur Stéphane Boudy, la Compagnie du Barrage produit et réalise actuellement son premier documentaire. Celui-ci concerne l'Indochine et les survivants actuels d'une période méconnue. Voici les premières phrases du film (voix off) sur des images de Dien Bien Phu (Nord-Vietnam) prises par l'auteur en 2003.

    DBP photo1.jpg

    (les montagnes, une jeep et une borne indiquant DBP 37 kms, puis un char rouillé, un canon avec un chien à côté, des abris militaires et tranchées restaurés, deux vietnamiennes qui font du vélo en chapeau traditionnel, trois enfants devant leur porte)

    Voix off:

    Dien..., Bien..., Phu,... trois mots apparemment distincts qui ne forment qu'une seule ville.

    Je suis allé à Dien Bien Phu, au Nord-Vietnam, au mois de décembre 2003.

    ... dans l'ancienne Indochine française : le Laos, le Cambodge et le Vietnam actuels.

    Sur le site de la bataille de 1954 j'ai vu des chars abandonnés, des canons exposés en pleine nature, des tranchées et des abris militaires restaurés.

    C'était comme si la guerre s'était arrêtée hier.

    Au mois de mai 1954 à Dien Bien Phu la victoire du Vietminh d'Hô chi minh sur les Français mit fin à cent ans de présence française en Indochine.

    L'Indochine française...

    Les Français furent encerclés. Ce fût un massacre, près de 10000 hommes y laissèrent la vie.

    Dien Bien Phu semble habité par les âmes de ses hommes morts dans la crainte, les cris, l'honneur et l'espoir... attendant un secours qu'ils n'ont jamais eu.

    Ils avaient 20 ans, 30 ans... Quelle folie avait pu les conduire ici?

    De retour en France j'ai posé la question à des survivants... je voulais savoir ce qui les avait conduit ici...

     

    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire