Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bordeaux

  • L'inacceptable en 2012

    Le Vice-Consul, Duras, 2012, théâtre, Bordeaux, Marguerite Duras, Anne-Marie Stretter

    Maud Andrieux est actuellement en pleine création de sa nouvelle création Le Vice-consul de Marguerite Duras adapté d'un des romans les plus lus de l'auteure. Elle jouera le Vice-Consul de Marguerite Duras en 2012 . Que cette année 2012 consiste à dire l'inacceptable. Meilleurs voeux à tous. 

    La pièce de théâtre : L’Inde des années 1930 et la diplomatie Française. Le Vice-Consul loin de chez lui, à l’autre bout du monde, au beau milieu d’une puanteur, d’une misère, d’une horreur sans nom, commet l’irréparrable pour soulager d’autres hommes. A Calcutta, dans l’attente d’une nouvelle affectation, seule Anne-Marie Stretter, la femme de l’ambassadeur va s’en rapprocher. Dans l’indifférence générale, il est peut-être le seul à être encore humain. L’oeuvre Le Vice-consul incarne le rôle de l’écrivain tout entier selon Duras qui est de dire l'inacceptable.

    Une production Compagnie du Barrage. 

    Le petit théâtre (Bordeaux) du 19 au 29 avril 2012. Réservation : 0556510473

    Lien permanent Catégories : Spectacle Le Vice-consul 0 commentaire
  • La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France

    blaisecendrars[1].jpg

    Meilleurs voeux 2011 avec ces vers de Blaise Cendrars extraits de La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France (1913):

    En ce temps-là j'étais en mon adolescence
    J'avais à peine seize ans et je ne me souvenais
    Déjà plus de mon enfance
    J'étais à seize mille lieues du lieu de ma naissance
    J'étais à Moscou, dans la ville des mille et trois
    Clochers et des sept gares
    Et je n'avais pas assez des sept gares et des mille
    et trois tours
    Car mon adolescence était si ardente et si folle
    que mon coeur, tour à tour, brûlait
    comme le temple d'Éphèse ou comme la Place Rouge
    de Moscou quand le soleil se couche.
    Et mes yeux éclairaient des voies anciennes.
    Et j'étais déjà si mauvais poète
    que je ne savais pas aller jusqu'au bout.

    Le Kremlin était comme un immense gâteau tartare
    croustillé d'or, avec les grandes amandes
    des cathédrales toutes blanches
    et l'or mielleux des cloches...
    Un vieux moine me lisait la légende de Novgorode
    J'avais soif et je déchiffrais des caractères cunéiformes
    Puis, tout à coup, les pigeons du Saint Esprit
    s'envolaient sur la place
    et mes mains s'envolaient aussi, avec des bruissements d'albatros
    et ceci, c'était les dernières réminiscences du dernier jour
    du tout dernier voyage
    Et de la mer.

    Des auteurs-voyageurs participant au concours littéraire et photographique de la Compagnie du Barrage Transsibérien 2011 quittent Paris le 10 juin 2011 pour rejoindre Pékin via Moscou. Arrivée le 20 juin à Pékin. Règlement du concours ici: http://www.bonnesnouvelles.net/compagniedubarrage2011.htm

     

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • Théâtre à domicile pour les fêtes par la Compagnie du Barrage

    Maud Portrait.jpg
    La Metteur en scène et comédienne Maud Andrieux expérimente durant les fêtes une nouvelle forme: le Théâtre à domicile.
    Chez vous, lectures de morceaux choisis (Duras, Yourcenar, Céline, Woolf, Castillon), de vos textes préférés ou carte blanche à la comédienne.
    Durée: 45 minutes - Forfait: 300 euros hors frais de déplacement -France entière et Union Européenne-
    Renseignements et réservations: compagniedubarrage@yahoo.fr

    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • Nouvelles 2010 et TRANSSIBERIEN 2011

     

    Photo 787.jpg

    90 textes sont  parvenus à l'association pour le concours 2010 dont 20% environ de l'étranger (Palestine, Biélorussie, Roumanie, Allemagne, Bénin, etc). D'après les premiers retours du jury il serait question d'en éditer trois. Le genre principal est la littérature générale même si l'on trouve aussi poésie, théâtre, essai, science-fiction ou encore jeunesse. Les résultats seront publiés ici le 15 septembre. Nous avons travaillé cet été à la rédaction du règlement du concours 2011 dont voici la version quasi-définitive: http://editionsdubarrage.hautetfort.com/

    Il s'agit d'écrire autour du thème TRANSSIBERIEN ou d'écrire sa nouvelle dans ce train-même, mythique, reliant l'Europe à l'Asie, pour 7 jours de voyage à travers la Sibérie (Novosibirsk, Irkoutsk...), passage par le Lac Baïkal, le désert de Gobi, arrivée en gare de Pékin (Chine).

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • concours de nouvelles 2010

    Le concours 2010 est ouvert jusqu'au 31 juillet. Nous avons reçu des textes provenant d'Afrique, de Belgique, de Suisse, de Biélorussie et de France, sud et nord de la Loire, une quarantaine à ce jour. Rien ne s'impose clairement à la décision du jury et les résultats restent ouverts.

    jane-austen-ecrivain-litterature-feminine[1].jpg
    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • Ouverture du concours de nouvelles francophone 2010 le 1er mai

     Voir le règlement sur le blog des éditions du barrage: lien dans la colonne de droite. Comme ces écoliers de Chiang Maï (Thailande) défilant en 2009 pour la préservation de la planète, manifestez-vous.

     PICT4132.JPG

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • Représentation de Un Barrage contre le Pacifique à Marrakech (Maroc) le 18 février 2010

    Prochaine représentation de Un Barrage contre le Pacifique à Marrakech (Institut français) le jeudi 18 février à 20h30. Renseignements/ réservations: Kamal Moueddene mel : kmoueddene@ifmarrakech.org

    CAP6KIK0CADR524SCAMCINNVCASXP5A3CAJHX3LECAQOQMJ1CAQVEA5UCA9Q3PXWCAF79RZBCAPJMME5CAYDQV9ACAT636VHCARAXKN9CAWG3V2RCAUADJGZCAWBQWYFCA7UNKA3CAYE8CEB.jpgDes mains. Des mains blanches. Des mains brunes. Des mains paumes ouvertes vers le ciel. Comme pour lui éviter de s'effondrer. Peut-être simplement pour l'accueillir.

    Extrait de Marrakech, lumière d'exil (Rajae Benchemsi)

    Lien permanent Catégories : Spectacle Un Barrage contre le Pacifique 0 commentaire
  • Entretien avec Claire Thiollent - concours d'été

    La nouvelle de Claire Thiollent Les terrasses d'Icarie a été choisie en second par le jury du concours d'été. Parution du recueil courant décembre 2009.
    securedownload[1].jpgJ'écris des nouvelles de fiction depuis quinze ans.... de manière un peu paresseuse. Mes périodes les plus fertiles ont coïncidé avec les ateliers et groupes d'écriture amicaux auxquels j'ai participé (ou que j'ai animés) : un vrai moteur pour moi !
     
    Quand je commence un texte, j'écris vite et sans savoir du tout comment il va se terminer.  J'écris pour transmettre des émotions. J'aime faire rire et "toucher" dans le même texte. J'aime écrire des histoires qui s'inscrivent dans leur époque, où l'intime est en relation avec les frissons, douleurs, chansons... qui parcourent la société.  
     
    Je déteste l'autobiographie pour son impudeur. La fiction est pour moi un passage obligé, un plaisir. Elle est nourrie de fragments du réel, de ma vie et de celle des autres, avant tout des émotions vécues. Je recycle parfois une conversation surprise quinze ans plus tôt, une phrase dans une lettre ancienne...Mais je raconte une histoire nouvelle.
     
    Pour "l'été", je voulais décrire un été immobile, "sous le soleil exactement", où un couple serait fasciné par un autre couple plus extraverti. Ce qui m'intéressait, c'était le moteur de la rivalité masculine, de l'envie... J'avais en tête les "petits chevaux de Tarquinia", (modèle absolu) son atmosphère, le jeu entre les deux couples. Le décor de la mer Egée a fait le reste...
     

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • Concours d'été : Entretien avec Béla Haller


    BelaHaller1.jpgEcrivez-vous depuis lontemps? A 16 ans j'ai traduit une poésie hongroise en français. Mon premier essai français est né comme épreuve écrite de FLE au bac. Puis j'ai fait des études de lettres françaises et italiennes à Bucarest. Appartenant à la minorité ethnique hongroise de Roumanie, je fais la navette entre ces quatre langues. Depuis vingt ans   j'écris des essais à sujet littéraire et historique, je traduis. Je viens d'écrire une brève nouvelle française...

    Avez-vous déjà participé à des concours de nouvelles? Non, c'est le premier. Il a été signalé par l'attaché de coopération pour le français du CCF de Cluj, M.François Richerme.

    A quoi vous faisait penser "l'été" et qu'est-ce qui se dégage en priorité de votre nouvelle?
    L'été est la saison magnanime qui rétablit notre rapport primordial avec la Planète. En été on vit plus sincèrement car on vit en plein jour. Nos habitudes de vacances en témoignent.  Dans L'avant-dernière plage j'ai voulu saisir le moment où la beauté entravée, tenue à l'écart par les circonstances, fait son apparition au milieu de la beauté cultivée, fatiguée de narcissisme, et son attirance s'avère irrésistible. Une chance pour qu'elle nous apparaisse comme  beauté-supplément-du-destin, opposée à   beauté-ingrédient-du-destin, un peu le rêve de tous.
    J'ai voulu suggérer également la tristesse du touriste, qui est plongé dans les réalités les plus diverses, mais qui n'a pas de prise sur les destins entrevus. Il ne peut pas laisser de traces, sinon des souvenirs fugaces.

    Avez-vous un projet d'écriture sur le long terme?
    En tant que professeur de langues étrangères je dois  répondre aux attentes de mes élèves, renouvelées au début de chaque leçon ( v. le jardin qu'il faut cultiver), tandis que l'écriture demande des journées entières face au mur de la grande salle de la Bibliothèque Municipale. Heureusement il y a les vacances. J'aimerais en profiter davantage. Je ne pourrais pas dire que l'encouragement reçu de la part de votre jury n'y soit pour rien...

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • Un documentaire en préparation

    DBP photo 2.jpg

    Avec le soutien d'un réalisateur-producteur de documentaires parisien, de techniciens bordelais et de l'auteur Stéphane Boudy, la Compagnie du Barrage produit et réalise actuellement son premier documentaire. Celui-ci concerne l'Indochine et les survivants actuels d'une période méconnue. Voici les premières phrases du film (voix off) sur des images de Dien Bien Phu (Nord-Vietnam) prises par l'auteur en 2003.

    DBP photo1.jpg

    (les montagnes, une jeep et une borne indiquant DBP 37 kms, puis un char rouillé, un canon avec un chien à côté, des abris militaires et tranchées restaurés, deux vietnamiennes qui font du vélo en chapeau traditionnel, trois enfants devant leur porte)

    Voix off:

    Dien..., Bien..., Phu,... trois mots apparemment distincts qui ne forment qu'une seule ville.

    Je suis allé à Dien Bien Phu, au Nord-Vietnam, au mois de décembre 2003.

    ... dans l'ancienne Indochine française : le Laos, le Cambodge et le Vietnam actuels.

    Sur le site de la bataille de 1954 j'ai vu des chars abandonnés, des canons exposés en pleine nature, des tranchées et des abris militaires restaurés.

    C'était comme si la guerre s'était arrêtée hier.

    Au mois de mai 1954 à Dien Bien Phu la victoire du Vietminh d'Hô chi minh sur les Français mit fin à cent ans de présence française en Indochine.

    L'Indochine française...

    Les Français furent encerclés. Ce fût un massacre, près de 10000 hommes y laissèrent la vie.

    Dien Bien Phu semble habité par les âmes de ses hommes morts dans la crainte, les cris, l'honneur et l'espoir... attendant un secours qu'ils n'ont jamais eu.

    Ils avaient 20 ans, 30 ans... Quelle folie avait pu les conduire ici?

    De retour en France j'ai posé la question à des survivants... je voulais savoir ce qui les avait conduit ici...

     

    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • Concours d'été : Algérie, Turquie, Liban, Thaïlande

    Les nouvelles éditées seront notamment lues à Oran (Algérie), Istanbul (Turquie), Tripoli (Liban) et Chiang Maï (Thaïlande), partenaires de cette première édition du concours d'été.

    L'été est une saison qui prête au comique. Pourquoi? Je n'en sais rien. Mais cela est.
    Gustave Flaubert

    photo été.jpg
    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • La Compagnie

    Vernissage du recueil de nouvelles 2009, vente d'artisanat nord-thailandais et présentation du concours d'été ce dimanche sous la halle du marché.

    PICT5123.JPG
    PICT5120.JPG
    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • dimanche 17 mai sous la halle du marché...

    Eglise (2).JPG


    Dimanche 17 Mai 2009 de 16h à 19h, sous la halle du marché des Chartrons.

    Pot de l'amitié- Vernissage du recueil de nouvelles 2009 offert aux membres et amis de la Compagnie du Barrage. Ont été éditées cette année une nouvelle de Ghislaine Maïmoun, Journal des jours de peur, portant sur les conditions de détention d'un prisonnier politique en Birmanie, et une seconde nouvelle de Sylvie Dubin, La clef, relatant l'internement psychiatrique d'un Poilu de 14-18 et la correspondance de la famille et des institutions autour de cet internement. En partenariat avec le site www.bonnesnouvelles.net et l'Alliance Française de Katmandou.

    Lancement du premier concours d'été de la Compagnie. Voir règlement sur le blog des Editions.

    Vente d'artisanat nord thaïlandais au profit de l'association.

    La Compagnie du Barrage est une association qui produit des spectacles de théâtre, édite des auteurs de littérature contemporaine et diffuse ces oeuvres à l'étranger.

    A très bientôt,
    Nos amitiés,
    Sophie Dutheil
    Présidente


    Lien permanent Catégories : Action Culturelle 0 commentaire
  • Représentations à Casablanca 16 et 17 octobre

    Casablanca 1.jpgLa Compagnie sera en déplacement à Casablanca pour jouer à l'institut français les 16 et 17 octobre 2008. Renseignements:
    culture@institut-francais-casa.org


    En souvenir du Casablanca de 1942 deux morceaux de dialogue d'anthologie:

    - De quelle nationalité êtes-vous Mr Blaine ?
    - Je suis alcoolique.
    - Ce qui en fait un citoyen du monde entier.


    Le monde s'écroule autour de nous, et nous, nous tombons amoureux...


    Lien permanent Catégories : Spectacle Un Barrage contre le Pacifique 0 commentaire
  • Jean-louis Parrot auteur de l'édition 2008

    295f0dbac30d28e611ba63168a7e7da7.jpg
    Afin de mieux connaître Jean-Louis Parrot nous lui avons posé deux questions:
    Pourquoi écrivez-vous? J'écris par nécessité. Cela fait partie intégrante de ce que je suis.
    La littérature change-t-elle le monde? La littérature change le monde en ce sens qu'elle est par nature en décalage de l'immédiateté des faits. Cette prise de distance artistique, forcément subjective, a pris toute sa place dans l'histoire et a souvent modifié celle-ci.

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • les deux nouvelles choisies en 2008

    e04705db790ab72fec58e514c400e799.jpgLes deux nouvelles choisies pour l'édition 2008 sont, premièrement, celle de Alain Emery De ce côté-ci de la rivière. Deuxièment, celle de Jean-Louis Parrot: Gringa.

    Tous les auteurs- participants recevont un exemplaire de l'édition 2008 avant le mois de septembre.

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire
  • 84 textes sont en lecture pour l'édition 2008

    d144854f9d143cd007c4045fc69ba734.jpg84 textes sont en lecture pour la sélection de deux nouvelles à publier pour 2008. Merci de votre participation. Nous informerons les participants des résultats au tout début du mois de mai en publiant le nom des auteurs et des nouvelles choisis. Une information par courrier classique sera donnée à la fin du mois de juillet accompagnée du petit livre noir édité.

    Lien permanent Catégories : Editions du Barrage & Concours de nouvelles 0 commentaire